top of page

Nancy Hartevelt Kobrin, Ph.D.

Psychoanalyst Counter Terrorist Expert

Welcome

The prologue to violence is early childhood.  I make explainable the violent nonverbal language of the jihadis which I call Jihadese. It reveals a rage that exceeds murder itself, as if it were serial killing.  Jihadese holds the key to political terrorism. Jihadese shows that the rage is not of this time, not of this place.  A deep dive into their psyche reveals this. Let's dive right in by exploring my work.

On the ground

Clinic, Military, Police, Educators

About

A psychoanalyst who becomes a counter terrorist expert delving into the mind and body language of the jihadi is a rarity. This is what I do - one of the deepest dives to date, to the best of my knowledge, into the mind of the jihadi. Having taught military and police, I realized that they do not have the opportunity to study early childhood development which is critical in order to understand why jihadis do the violent things that they do. They have a rage that exceeds murder itself. They annihilate the other and produce body parts as in serial killing. They are the tip of the spear. Also ontributing editor Weekly Blitz https://www.weeklyblitz.net/about-us/.

About
The Backstory

Pourquoi ce dictionnaire

J’ai développé une théorie imagée pour expliquer le sens inconscient de l’attentat-suicide islamique démontrant qu’elle embrasse une fusion avec la mort, c’est à dire fusionnant concrètement dans la mort. C’est le contraire de la fusion avec la vie, la symbiose maternelle: pensez à l’image d’une femme enceinte et/ou à celle de la Vierge à l’enfant.

By Doïna Harap with a cameo appearance of Dr. Kobrin

Babillage jihadiste « jihadèse »

Mon « dictionnaire de plongée profonde » dévoile le langage spécial non verbal perturbé avec lequel les jihadistes communiquent. J’ai passé huit ans à construire le « Dictionnaire du jihadisme: l’outil indispensable à l’armée, aux forces de l’ordre, aux gouvernements et à tout public concerné ». Ce dictionnaire a reçu une critique exceptionnelle dans le prestigieux journal allemand Psyche 

(link to the French translation)

Le dictionnaire développe un domaine sous-jacent dans les études du contre-terrorisme à propos du développement de l’enfant. La peur n’est pas la terreur. La terreur est profonde, précoce et non verbale. Les jihadistes parlent selon une pantomime « maternelle » de leurs propres terreurs. Ils ne ressentent pas leurs terreurs. Ils deviennent la terreur. Ils la projettent en nous. Il vous suffit d’appuyer sur le bouton muet du grand écran. Vous demandez-vous ce que disent vraiment les jihadistes?

 

Le dictionnaire a-t-il été utile? Pour ne citer qu’un exemple, il est en ce moment entre les mains des avocats français qui poursuivent en justice l’assassin responsable du meurtre abject de Sarah Halimi z’’l (2017). Kobili Traoré était drogué à fond par la marijuana. Il y a une longue histoire de drogue chez les jihadistes qui utilisent également le captagon. Le haschich  est une arme du jihad. Il y a un article sur le haschich, qui est à la racine du mot « assassin ».

L’abus de l’objet

De même que des enfants dans une séance de thérapie par le jeu, les jihadistes ne peuvent pas identifier leurs terreurs. Ils n’ont jamais eu la capacité de tourner la page pour se regarder en face, pour se demander pourquoi ils sont perpétuellement en rage. Ils sont dans un stade d’états mentaux primitifs (EMP) (Burgess Levine). L’empathie leur fait défaut. Pour eux nous ne sommes que des objets. Leur psyche meurtrière se répand sur la toile de la scène de crime. Ils n’ont aucune idée de la façon dont leur comportement est transparent. Ils se lient également à des objets durs comme des armes ou des bombes afin de soutenir leurs personnalités fragiles.

Le lien maternel est sa liaison traumatique

Croyez le ou pas, leur violence est un moyen de communication non verbal au sujet de leur première expérience dans la vie avec leurs mères (ou la première personne leur ayant prodigué des soins) car c’est à travers l’attachement maternel que l’on apprend inconsciemment à créer des liens avec les autres. Ils se lient violemment avec nous. Ils ont un problème appelé lien traumatique (Dutton) observé couramment dans les désordres de la personnalité borderline et chez les psychopathes. C’est un tabou social de se séparer psychologiquement de la mère dans les cultures de honte-honneur (Timimi). Les besoins sont vécus inconsciemment comme toxiques. C’est pourquoi ils projettent constamment sur nous leur toxicité.

 

Cependant il ne nous faut jamais jeter le blâme sur la mère car elle et ses enfants sont les victimes d’horribles abus. Toute la structure du patriarcat est fondée sur l’abus de la femme. L’Autre (les minorités) est perçu comme la femme menaçante et donc haï à ce titre, tout comme les homosexuels.

Meurtre d’honneur = attentat suicide de violence domestique = lien violent interdépendant

L’attentat-suicide de la violence domestique (et les meurtres d’honneur) expriment un lien traumatique. C’est pourquoi il y a un nombre important de violences domestiques dans les cultures jihadistes tout comme dans les cultures de honte-honneur des clans, tribus, la mafia, etc… Les jihadistes constituent une hyper sous-culture honte-honneur.

La honte à la source d’une âme d’enfant assassinée

Le Prince vert, fils du Hamas, a dit que le plus grand ennemi était la honte. Dans la culture arabo-musulmane il vous faut répandre volontairement du sang afin de laver l’honneur mâle. Si l’honneur de la femme est perdu, c’est une condamnation à mort. Les convertis qui se radicalisent viennent également de familles où on leur inculque la honte. Si simplement crier après un enfant entraîne de l’anxiété, imaginez ce que fait une vie dans un environnement de honte chronique à une enfant qui deviendra mère à un âge trop précoce. C’est un désastre en cours.

La mentalité d’iceberg volcanique

J’ai créé le terme « mentalité d’iceberg volcanique » pour décrire le gentil garçon d’à côté qui devient un jihadiste tueur de masse comme le psychiatre Nidal Hassan lors du massacre de Fort Hood. Donnant l’apparence d’un gentil garçon « sympathique », en fait il était un volcan bouillonnant de rage.

Les idéologies naissent de fantasmes.

Les idéologies politiques ne font qu’emballer cette rage volcanique. Les idéologies dissimulent habilement le problème interne fondamental des jihadistes, lui donnant sa couverture et sa justification grâce à leur mentalité de monde à l’envers. Même les anciens prophètes avaient compris cet esprit tordu: « Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal »… (Isaïe, 5/20)

95% de l’activité cérébrale - en dehors de la conscience

(Van Rymenant, neuro-scientifique) 

Les idéologies sont des croyances vécues émotionnellement qui découlent d’une vie imaginaire fantaisiste créée pendant l’attachement maternel et concernant les besoins insatisfaits. Les fantasmes font partie intégrante de ces 95%. Alors que l’intelligence artificielle a accès à l’inconscient, cette sous-couche est le coeur de la psychanalyse. La psychanalyse est un effort sémiotique unique d’interprétation de l’inconscient. Tout comportement humain est potentiellement significatif.

Mon doctorat en littérature islamique

Je voulais être impartiale dans la compréhension du Moyen-Orient. J’ai entrepris mon premier doctorat en littérature islamique sur les Hadith de l’Espagne au 16ème siècle.

 

J’ai une vaste expérience des langues romanes et sémitiques. Le regretté professeur Anwar Chejne a été mon conseiller. Il a écrit sur l’Espagne musulmane (Minnesota Press, 1974). J’ai étudié la convivencia, la coexistence. Cependant son célèbre livre historique ne contient pas un seul mot sur le jihad. Même l’invasion de l’Espagne par le commandant berbère Omeyyade Tariq Ibn Ziyad en l’an 711 de notre ère n’est pas référencée comme jihad, fil sabil Allah, combattant dans le chemin d’Allah.

 

Avant mon doctorat, j’ai fait deux diplômes B.A., l’un en espagnol et en portugais, l’autre en études juives, suivis par une maîtrise en espagnol et portugais, ainsi que des travaux de troisième cycle en hébreu biblique, en ladino et en italien médiéval, y compris allemand et latin.

Psychanalyse

Après ces études, j’ai entrepris l’équivalent d’un « second doctorat » en psychanalyse à l’Institut de psychanalyse de Chicago en parallèle avec ma vie et ma pratique à Minneapolis - Saint-Paul. J’ai enseigné et supervisé des résidents en psychiatrie. Je me suis spécialisée dans le trouble du stress post-traumatique. Cependant, lorsque les camions bombes-suicides ont explosé au Liban en 1983, je traitais des victimes, patients traumatisés. C’est alors que j’ai commencé à penser fonctionnellement au problème comme à un lien violent entre l’exécutant et sa victime.

Somalie et Minnesota

Aussi académique que cela puisse paraître, je suis partisane de voir les choses sur le terrain, d’où ma formation clinique et mon engagement communautaire qui ont enrichi mes travaux. En 2005 McGowen, shérif de Minneapolis, m’a invitée à instruire 325 députés sur l’Islam radical. J’ai également mené des entretiens avec des prisonniers, dont beaucoup étaient somaliens ou soudanais. J’ai un peu étudié la langue somalienne.

Afghanistan

En 2009 j’ai été diplômée du programme »Human Terrain » à Leavenworth, Kansas, en coordination avec l’armée américaine et le programme d’études afghanes de l’Université de Nebraska, Omaha. J’étais destinée à me rendre à la province Helmand en Afghanistan. J’ai étudié le dari et le pashto (langues afghanes).

 

Israël

En 2010 j’ai réalisé le rêve de toute une vie en immigrant en Israël où je continue mes travaux. J’ai écrit cinq livres sur le sujet, dont trois ont été traduits en hébreu, en français et en espagnol.

Pakistan

De plus je suis engagée dans la normalisation des relations entre Israël et le Pakistan, d’un peuple à l’autre. J’ai eu l’honneur d’être le premier citoyen Israélien diffusé en direct depuis Islamabad par le leader soufi Syed Peer Mudassir Shah en août 2020. Les Pakistanais m’ont contactée après avoir lu mon premier livre « La Banalité du suicide terroriste « . Quelqu’un va le traduire en urdu.

Normalizing Israeli-Pakistani Relations - Video

The Prologue to violence in early childhood - Podcast

Recommandations par « les gens qui savent »

Pour moi, l’expérience gratifiante la plus validante et importante de mes travaux est celle venant de ceux qui ont l’expérience sur le terrain en ayant grandi dans les cultures de honte-honneur du clan et de la tribu. Ils ne cessent de me répéter et me remercier pour leur avoir expliqué ce qu’ils ont enduré sous l’oppression de l’environnement patriarcal de honte-honneur.

Pourquoi la « plongée profonde »?

Qui s’inquiète d’aller au fond des choses? Ou pourquoi devons-nous nous soucier de creuser profondément psychologiquement? C’est parce que connaître l’esprit et le langage corporel des jihadistes nous fournit un outil exceptionnellement puissant et un avantage. Non seulement cela donne un sens à la terreur, mais cette connaissance particulière abaisse l’impact du terrorisme. On connaît le vieil adage des nouveaux habits transparents de l’Empereur. Ainsi, une telle connaissance rend les interventions plus judicieuses et efficaces. Une telle connaissance favorise également la résilience dans cette longue guerre.

Rester en surface ou creuser jusqu’à la racine du mal?

Alors devons-nous rester en surface, c’est à dire jouer au chat et à la souris avec les jihadistes, ou bien devons-nous creuser à la racine du mal?  La réponse n’est pas simple, les deux stratégies étant nécessaires car co-extensives et synergétiques, donc plus efficaces et durables.

Pour conclure

Enfin en tant que « Savtah » (grand-mère en hébreu) de sept petits-enfants, je reste d’un optimisme inébranlable pour vos petits-enfants et les miens. On peut maîtriser ce problème et le résoudre. L’éducation reste la clef. Même s’il n’y a pas de solution miracle et que la résolution n’arrivera pas demain, nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas entreprendre cette tâche pour notre santé mentale et pour le bien des générations futures. Ne soyez pas terrifiés à l’idée de plonger. Yallah.

Traduction Joëlle Perelberg

My Books For The Deep Dive

The Banality of Suicide Terrorism: The Naked Truth About the Psychology of Islamic Suicide Bombing

The Banality of Suicide Terrorism: The Naked Truth...

(English Edition)

Penetrating The Terrorist Psyche

Penetrating The Terrorist Psyche

The Banality of Suicide Terrorism: The Naked Truth About The Psychology of Islamic Suicide Bombing (Hebrew Edition)

The Banality of Suicide Terrorism: The Naked Truth...

(Hebrew Edition)

The Last Two Jews of Mogadishu: Living Under Al Shabaab's Fire

The Last Two Jews of Mogadishu: Living Under Al Shabaab's Fire

The Maternal Drama of the Chechen Jihadi

The Maternal Drama of the Chechen Jihadi

The Jihadi Dictionary: The Essential Intel Tool for Military, Law Enforcement, Government and the Concerned Public

The Jihadi Dictionary: The Essential Intel Tool for Military, Law Enforcement...

"Peace will come when they love their children more than they hate us."

Golda Meir

IMG_1522.jpeg

Golda, Ben Gurion and Me

Thanks for submitting!

Contact
bottom of page